Tour de Corse à Vélo du 4 juin 2021 au 22 juin 2021

 

 

Tour de Corse Juin 2021    Cliquer pour voir le parcours

Boucle depuis Ajaccio, en empruntant quelques fois le circuit du GT20. A éviter la traversée de Bastia, bien que la ville soit plaisante. 

https://www.visugpx.com


Mon Parcours

Ajaccio - Evisa - Calenzana - St Florent - Centuri - Corte - Ghisoni - Zonza - Favone - Zonza - Bicchisano - Ajaccio

Mon Vélo / Materiel environ 15kg

camping Evisa

Vélo Giant ToughRoad SLR2, pneus 700x50 (d'origine), pédalier 22/32/44 , cassettte 11/34, sacoches arrière Vaude, sacoche guidon Vaude, casque , deux bidons, nécessaire réparation, clé 15 pour les pédales, cadenas U,  gants,tente MSR Hubba Hubba, footprint MSR, sac de couchage Décathlon 0C°, oreiller Décathlon, doudone Vertical, vêtements pluie Vertical, Birkenstock pour le soir, demi- tapis de sol thermarest lite,  bermuda, short, pantalon, 3 maillots, une chemise, nécessaire de toilette, Opinel,fourchette titane, lampe de poche, chaussures Trail pour pédaler, maillot de bain, trousse de couture.

La chemise devait me protéger du soleil en cas de coups de soleil. 

 

 

 

En bref

Les moins 

  • Pneus d'origine de mon vélo trop larges 50mm, des 38mm suffisent amplement. 
  • Traversée de Bastia à éviter
  • En début de saison, j'ai rencontré des campings fermés, ne pas hésiter à téléphoner la veille avant de vous lancer.
  • J'avais un gros cadenas, lourd environ 2kg, peut être pas nécessaire car on se sent vraiment en sécurité, c'était aussi hors saison
  • La bière Pietra est relativement chère, En général 4€ les 25cl, quelques fois 3,5€. Je la trouve aussi un peu lourde à digérer. La Colomba, bière blanche, est plus légère, il existe aussi d'autres bières Corses artisanales.
  • Encore beaucoup de fermetures d'établissements, c'etait tout juste la fin des principales restrictions Covid  (9juin date de la réouverture des salles restaurants)

Les plus

  • J'ai utilisé tout mon matériel, notamment ma doudoune, mon sac de couchage 0C°et mes vêtements de pluie. Evisa est par exemple à 800m et la nuit il a fait plutôt froid. J’ai évité aussi un orage au sortir de Calenzana le matin, mais pas la pluie.
  • Le parcours St Florent - Centuri est le plus beau. Ne pas hésiter à passer un jour ou deux au camping, le plus agréable du parcours. Belle randonnée au départ du port, on peut faire le tour du Cap Corse et il y a de nombreuses criques.
  • Matériel de réparation à ne pas oublier, j'ai crevé deux fois le dernier jour à Porticcio en roulant sur les bas-côtés.
  • Superbes souvenirs
  • Redécouverte de la cuisine Corse : Porc grillé, Lasagnes au brocciu (fromage Corse), tripe de veau, myrtes
  • La GT20, bonne base pour construire son périple, les routes sont bien chosies et peu fréquentées.
  • De nombreuses sources tout le long du parcours, mais prendre quand même deux gourdes.

 

 Si vous n'envisagez partir qu'une semaine, suivre la GT20 est un bon choix, certaines étapes peuvent être doublées si vous partez léger.

Journée Type

  • Lever 6h 6h30Cochon grillé
  • Rangement des affaires
  • Départ 7h 7h30
  • Café/croissants dans un bar
  • Vers 11h, achat pique-nique, souvent sardines et/ou taboulé
  • Pause 1/4h 1/2h pour déjeuner et faire le point
  • Un ou deux arrêts pour boire un Orreza (le Perrier Corse)/menthe dans un bar sympathique
  • Arrivée au camping  vers 15h/16h
  • Installation, douche, bière et restaurant, quelques fois repas froid pris au camping.

 


Prendre son vélo en avion

Finalement pas très compliqué en fait. 
Sur Air Corsisa, une fois le billet A/R réservé, il faut téléphoner pour s'assurer que le vélo considéré comme "bagage spécial" est accepté. Il faut donner la dimension de l'emballage, ici le carton d'Air France (175 x 21,5 x 86 cm), et son poids approximatif qui doit être inférieur à 23kg.

Mon vélo et son carton

Pour l'emballage, pas de panique, le comptoir Air France de la plupart des aéroports vend des cartons adaptés pour le transport de vélos pour moins de 8€ et ils sont parfaits.

Il faut simplement démonter les pédales, retirer la roue avant, (ne pas oublier la cale pour les freins à disques), baisser la selle, mettre le guidon dans l'axe du cadre, dégonfler les pneus et fermer le tout.
Pas besoin de renforcer les protections, les bagagistes sont assez précautionneux et vraiment cela s'est bien passé. Compter 1 heure environ pour emballer un vélo. Ne pas oublier son rouleau de scotch. J'ai également protégé les zones de frottements avec la roue avant. 
Prix supplémentaire pour le transport : 40€ par voyage

J'ai acheté également une protection sac à dos (décathlon) pour voyage en avion et j'y ai glissé mes sacoches qui sont parties en soute, bien protégées

A l'arrivée il faut bien sur remonter tout cela. 

 

Mon périple en détail.

 

Les étapes

Aéroport Ajaccio

Je suis arrivé vers 23h30, vol retardé. L'aéroport ferme la nuit, ce jour là vers 0h30, (j'étais le dernier voyageur à sortir) et réouvre le matin vers 5h. Il y a quand même une petite activité durant la période de fermeture, vous n'êtes pas vraiment seul. Cette nuit là, il y avait une légère bruine.
A la sortie du Hall, il y a des bancs abrités et éclairés.

Vélo à remonter

J'ai donc pu tranquillement remonter mon vélo à l'abri et piquer un petit somme sur un banc. Vers 5h30 à potron-minet, je suis parti, direction Evisa. On peut aussi dormir sur la plage, certainement plus confortable, l'endroit a l'air sûr. En fait la Corse est une région très sure et les Corses sont vraiment sympathiques.

 

Etape 1 - Ajaccio - Evisa /  96km 1236 D+

 Rencontre que l'on fait fréquemment

Trafic assez dense jusqu'à Sagone, un peu de monde jusqu’au col Saint Antoine (687m). A partir de ce col, petit bar sympa, la route est peu fréquentée. Il reste encore 600m de dénivelé, et de bons petits murs pour arriver au camping d'Evisa.

Evisa, camping L'acciola, camping sympa, ombragé,  propre mais qui a vécu. Le village à 5mn comporte de nombreux restaurants et une petite épicerie. Je pense qu'on y mange bien partout. Je peux conseiller les lasagnes au brocciu du "A tramula Caffe di la posta", bière Pietra à 3,5€

J'ai pris une journée de repos pour visiter les gorges de Spelunca. Je suis descendu jusqu'à la rivière pour déjeuner, faire une sieste et m'y baigner. 

 

 

Etape 2 Evisa - Calenzana / 96km 1236 D+

Très agréable et longue descente vers Porto,  le coupe-vent était de rigueur comme souvent les matins. (5-6C° au matin ce jour-là)

Calenzana, point de départ du GR20. De nombreux campeurs au camping, qui partent faire cette randonnée. Au camping, il y a une cuisine complète et une épicerie pas très loin pour ceux qui souhaitent se faire à manger. A partir de 3h du matin, cela s'anime déjà et les départs s'échelonnent tout ce début de journée.

 

Etape 3 Calenzana - Saint Florent / 109km 1397 D+

Sur la route Corse

Le matin départ sous un ciel très bas, l'orage grondait. Je parviens à le laisser derrière moi mais une légère pluie m'accompagne les premières heures. Paysages toujours aussi beaux.

Arrivée à Saint Florent, joli port avec de nombreux restaurants.
Je campe au camping d'Olzo, grand camping un peu bruyant à proximité de la route. Bien pour une nuit, peut convenir aux familles. Si vous voulez de la tranquilité, je conseillerais plutot un camping à la ferme dans la descente vers St Florent ou à une dizaine de km sur la route de Centuri. Il ya aussi d'autres camping à proximité de la ville.
Diner : pizza au camping prix très correct.

Précautions : Ne pas oublier de l'eau. Le parcours passe par le désert des Agriates, assez sauvage, il y a peu de sources sur le parcours. Des paysages de wertern, surtout lorsque l'on longe la voie férrée sur un petit km.

Port ST Florent

Etape 4 Saint Florent - Centuri / 55km 811 D+

L'étape la plus belle.

Le parcours alterne montées et descentes et croise de nombreux petits villages avec leur café sur la place. On est un peu en hauteur et la mer est toujours présente.

Camping Isulottu

Descente au camping Isulottu, très beau camping à l'ombre des oliviers, le charmant port de Centuri et ses nombreux  restaurants est à 10mn à pied.
Après ce petit port, on peut faire le tour du cap Corse le long du littoral. De nombreux endroits isolés pour s'y baigner. Ne pas hésiter à passer 2 ou 3 nuits à cet endroit, vraiment magnifique et calme. Petite épicerie au village.

 

 

 

Entre St Florent et Centuri

Etape 5 Centuri - Corte / 139km 1868 D+

Etape la moins agréable
Pour passer sur la cote Est il faut passer le col de la Serra (361m), puis redescendre de l'autre coté. On suit la côte le long de la mer, la circulation est plus dense, et évidemment c'est moins agréable. A partir de Bastia, pour rejoindre la T20 qui relie Bastia à Corte, c'est assez compliqué, et la circulation jusqu'à Corte est très dense. Je devais m'arreter à proximité de cette route mais les deux campings connus étaient fermés.

J'ai donc poussé jusqu'à Corte. Je me suis installé au camping Bartho, simple, restauration sur place possible. Le camping le long de la Restonica bien plus isolé  avait son restaurant fermé et j'ai rajouté plus de 300m de D+ et 14km inutilement pour retourner à Corte, je n'avais absolument rien à manger avec moi.

IMG_20210613_112952Gorges Tavignano

Je suis resté deux jours à Corte, un besoin réel de repos après les 140km. J'en ai profité pour randonner et me baigner dans les gorges du tavignanu, superbes à ne pas manquer.

Etape 6 Corte - Ghisoni / 75km 1547 D+

Sortie du camping U Valdo Ghisoni

Dans ce sens, au départ de Corte,  mieux vaut prendre la T50 direction Aléria que suivre le tracé de la GT20. La T20 que j'avais prise (j'ai dû faire demi-tour car j'avais oublié mon casque) est vraiment désagrable, beaucoup de camions, et cela monte fort depuis Corte. Dans le sens de la descente vers Corte, c'est tout à fait acceptable.
LA T50 est bien plus calme.

Ghisoni, petit village, restaurant fermé (lundi a priori jour de fermeture), petit snack à l'entrée du village. Attention, épicerie de dépannage ouvert que le matin. Le camping bien ombragé propose des pizzas, gérant très sympa. Possibilité de petit déjeuner, simple mais plutot copieux. 

 

 

 

Etape 7 Ghisoni - Zonza / 82km 1507 D+

Choisir le camping près du village, sinon deux autres campings à 3/4km de part et d'autres du village. Déjà beaucoup plus de monde, car nous sommes proches des aiguilles de Bavella qui attirent les adeptes de sport de montagne et rivières. Le village est aussi plus touristique.
Restaurants et superrette.

Etape 8 Zonza - Favone / 85km 1229 D+

Je suis parti rejoindre des amis qui ont un pied à terre à Favone et qui m'ont accueilli pour la nuit. Je suis donc parti avec le minimum laissant ma tente et mes affaires de camping de Zonza.

Je me suis un peu planté au départ, un peu trop sur de moi et au lieu de faire 50km peinard, j''en ai fait 80km avec de belles montées. J'ai tenté de couper au travers par des chemins forestiers mais la progression tout en montée était vraiment pénible. J'avais quand même un peu de matos et les chemins étaient très creusés par les sillons laissés par le orages.

Si c'était à refaire, Il vaut mieux au départ de Zonza passer par le col de Bavella (1218m), cela fait pas trop de dénivelé, Zonza est à 900m, et revenir par le col d'illarata.

A Favone Il y a une belle plage , quelques bars/restaurants.

Etape 9 Favone - Zonza / 61km 1366 D+

Le lac de l'Ospédale

Retour par le barrage de l'Ospedale et surtout le col d'illarata (991m), peut-être la montée la plus difficle du séjour. Mes amis m'ont conseillé d'éviter avec mon VTT de passer par le col de Bavella beaucoup plus difficile.

Barrage de l'Ospedale, endroit très agréable, départ de nombreux chemins de randonnées.

Etape 10  Zonza - Bicchisano / 61km 1366 D+

Parcours très agréable, la montée du col de Saint Eustache (986m) est relativement facile et très peu de monde sur le parcours.

Les rencontres que l'on peut faire


J'ai perdu à Petreto-Bicchisano mon portefeuille avec mes papiers et ma CB.

Retouvé par la femme du maire et grâce à la bienveillance et le professionnalisme du maire de Petreto-Bicchisano, de la cheffe de brigade de la localité de Petreto-Bicchisano et des employées de la mairie de Villers les Nancy, je l'ai retrouvé rapidement. Une heure seulement après l'avoir perdu, après une employée de la mairie de Nancy me téléphonait pour m'annoncer que mon portefeuille avait été trouvé et que le maire du village m'attendait au café de la Poste de Petreto. Vraiment un grand merci à toutes et tous.

Camping très agréable et très calme au gite "Le frère" à 10km de Petreto-Bicchisano. Excellent restaurant à base de veau. Ils sont trois frères, l'un tient le restaurant, un autre élève les veaux et un troisième produit le vin.

A 1km environ avant de bifurquer vers le gite/camping, un sympatique café isolé dans la campagne et bien fréquenté par les locaux.

 

Etape 11  Bicchisano - Ajaccio / 50km 851 D+

Arrêt au camping Brunelli à 6km de l'aéroport. Camping avec piscine, bien ombragé, possibilité de barbecue ... mais cela ne ressemble plus à la Corse.

 

 


 [RL1]